Facebook : ami… ou pas?

Je ne crois pas qu’avoir étudié soit une si grande chose si l’on n’étudie plus. Alain

Eliminer tes ennemis, tu sauras
NM Incite (une société Nielsen McKinsey) vient de publier une étude montrant qu’il existe de multiples facteurs conduisant les utilisateurs de Facebook à ajouter un ami ou couper les liens.
82% des utilisateurs ayant participé à l’étude pensent que bien connaître quelqu’un dans la vie réelle est la principale raison pour accepter une demande d’ajout à sa liste d’ »ami » sur Facebook. A l’inverse, les commentaires offensants sont la raison principale pour rompre tout lien (55%). L’étude met en évidence que les interactions dans le monde réel conduisent plus facilement à une « amitié » en ligne.

Crédit image : Stoney Steiner

Sur Facebook : la positive attitude, tu auras
Autre résultat qui vaut son pesant de monnaie virtuelle : 39% vous rayeront de leurs contacts si vous essayez de leur vendre quelque choseConverser avant de vendre… Mais converser positivement car 23% vous élimineront pour vos propos déprimés. Vous pourrez être aussi rayé de la liste des invités si votre carnet de bal est trop ou pas assez rempli ou si vous êtes un agité du statut, donc pondérez vos ardeurs mais ne soyez pas non plus trop timide.
Un bon usage de Facebook, tu feras
La palme revient à la famille et aux retrouvailles avec les vieux amis… Ces sont près de 90% des usages poursuivis. Deux bons tiers admettent y trouver les informations qui leur permettent de se renseigner sur un produit, trouver des coupons de réductions, bref se décider à réaliser un achat.
Facebookeur ou Facebookeuse, une différence, tu feras
L’étude affiche une différence de comportement de genre : les hommes seraient plus enclins à utiliser Facebook comme un levier pour obtenir des « rendez-vous » professionnels.. ou pas ;) alors que les femmes seraient plus averties sur les coupons de réduction. Dommage que les pourcentages concernant les différences entre les genres aient d’un coup disparu…
Sur Facebook, du réseautage toujours tu feras
48% déclarent engranger des contacts professionnels et 28% utilise ce réseau pour trouver du travail. Des liens forts avec sa famille et ses amis dans le réel aux liens plus faibles avec ses contacts professionnels, en passant par la visibilité de ses pairs pour aider à la prise de décision, Facebook est donc une toile riche voire complexe qu’il faut tisser en évitant de se prendre les pieds dans le filet…
Penser paramètres de confidentialité, plus que jamais , tu devras.

Share

Vous pouvez aussi lire :

Ecrire un commentaire ou faire un trackback depuis votre site.

Ecrire un commentaire

Subscribe to RSS Feed Suivez-moi sur Twitter!
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline