Largeur x longueur x ludique = communauté

Cette fin de siècle du cinéma voit l’avènement des films où les idées donnent la main au ludique. Claude Lelouch, Itinéraire d’un Enfant Gâté

A force de faire et refaire de la communauté, parfois on peut venir à en perdre les dimensions essentielles.

Crédit image : Isabelle Grosjean

Pour une communauté sur mesure, il faut respecter un certain nombre de dimensions.

Une largeur adéquate, ni trop lâche, ni trop près du corps. Comme un vêtement dans lequel on puisse se sentir à l’aise en toutes circonstances. Une communauté légère qui bouge avec élégance au gré des vents, aux coutures fines et surpiqûres solides, parce que sans fils soyeux, la communauté n’est qu’une succession de morceaux qui attendent l’assemblage de la petite main au dé d’or. Cela suppose un espace pensé pour que la communauté évolue harmonieusement et savoir retoucher le cadre au fur et à mesure des époques. Car comme tout organisme vivant, on peut prendre du poids ;)

La longueur… cette longue traîne qui fait rêver les jeunes filles et bien des annonceurs ou spécialistes des médias sociaux. Celle qui permet de penser que le plus petit peut enfin devenir le plus grand dénominateur commun et réciproquement.

Si vous taillez une communauté au tapis (c’est-à-dire en empilant les individus les uns sur les autres comme des étoffes de peu de valeur), cela vous aura coûté sans doute moins cher (parce que la coupe se fera à la machine) mais vous pourrez avoir des faux 38 (faute de réglage et calibrage de ladite machine). Dans la confection industrielle, il y a de la perte… de temps, d’énergie, de jours hommes.. donc d’argent!

Alors bien sûr tout le monde n’a pas les moyens au départ de s’offrir les services d’un tailleur sur mesure, d’une main d’or, certes mais alors soyons réalistes et ne demandons pas à une machine d’être aussi méticuleuse qu’une petite main.. une machine n’est pas là pour penser. :)

Et la troisième dimension, me direz-vous…? Le ludique. Cela paraît évident pour une communauté de gamers, fans de musique, auteurs en herbe ou confirmés ou encore de photographes amateurs ou professionnels. Cela peut l’être un peu moins pour des entreprises du CAC 40 qui se lancent dans l’introduction d’outils Web dans leur process ou d’autres entreprises qui auraient des positionnements stratégiques forts pour faire avec leurs salariés afin d’optimiser leur capacité à être innovant. Et pourtant.

Mes pas professionnels m’ont conduite à la rencontre de gens fort intéressants dont nous reparlerons ici ou ailleurs car ils ont pour mission de mettre du communautaire dans leur propre entreprise. Et ça marche! Car bien souvent ils ont introduit la notion de ludique. Oui un salarié peut se sentir un peu plus enclin à prendre du temps sur une plateforme collaborative en interne quand il y prend.. du plaisir. Cela doit avoir certes du sens (lire aussi sur le sujet l’article de Bertrand Duperrin et tout le blog d’ailleurs;) ) c’est-à-dire être en rapport avec sa mission mais cela peut aussi s’inscrire dans une dimension ludique qui supplante alors celle de la contrainte (pour y gagner en efficacité). « Mon boss me demande d’aller sur l’Intranet donner des idées alors que j’ai déjà les dossiers bidule et machin en cours » peut se transformer en : « Tiens, à midi, j’ai fait le petit concours du mois et j’ai trouvé une super idée! Va voir et dis-moi ce que tu en penses! ».

Messieurs et Mesdames, faites vos jeux! Les jeux sont faits! Rien ne va plus…. et pourtant… cela va souvent beaucoup mieux.

Parmi ceux dont nous reparlerons, je cite aujourd’hui Voyages-sncf.com qui a mis en place un plateforme collaborative en interne avec une sortie Internet pour les usagers du site et depuis aujourd’hui nous avons accès aux coulisses de l’agence!! Merci à Yaelle et toute l’équipe pour votre accueil et votre travail. Je ne lis plus jamais mes newsletters comme avant #ComingOut ;)

Merci à David Petit (Orange) pour notre entretien fort riche qui nous a conduit à évoquer cet aspect des communautés et qui m’a permise de le repenser et partager avec vous ici.

Share

Vous pouvez aussi lire :

Ecrire un commentaire ou faire un trackback depuis votre site.

4 Commentaires à “Largeur x longueur x ludique = communauté”

  • Très bon article, encore une fois, Cath.
    Clair et synthétique!

    J’enrichirais tes exemples, en citant Pierre-Olivier Carles (et par ricochet, Myriam la CM de France2tv), qui au cours de son interview, suite à son live-tweet sur le crunch Fr/Eng., soulignait l’importance et la pertinence d’avoir une communauté ciblée et en accord avec sa ligne éditoriale : « mieux vaut avoir 300 vrais fan de rugby, qui échangent et participent que 1500 pseudo-comptes »
    Du ludique (quoi de mieux que de se retrouver autour de sa passion rugby-esque), de la longueur et de la largeur! Tout est là!! :)

  • @JN >> Merci! L’interview de Pierre-Olivier Carles dont je viens de finir la transcription est passionnante. Normal…puisque donnée par un passionné de gens en général. J’attends la suite avec Myriam car en terme de ludique intelligent, la dame a d’autres cartes dans sa manche mais je ne vais pas tout dévoiler en une fois :)

  • Morgane dit :

    Bonjour

    Je suis étudiante et je suis en train de réaliser mon film de fin d’étude et j’aimerais savoir si je pouvais utiliser votre image de mètre ruban dans mon film ou si cela poserait problème.

    Merci d’avance

    Morgane

  • Bonjour Morgane,

    L’image du mètre ruban est sous licence creative commons. Vous pouvez retrouver les conditions de la licence ici

    Merci de votre question et de votre visite sur ce blog :)

Ecrire un commentaire

Subscribe to RSS Feed Suivez-moi sur Twitter!
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline